reseau

#8 CONNAITRE LE TRACÉ ET/OU L’ÉTAT DU RÉSEAU

La gestion optimale et à bon escient du réseau d’eau dépend en premier lieu des informations que l’on a sur ce dernier, et plus spécifiquement concernant son tracé et son état. 

En fonction des communes, la disponibilité de ces informations est plus ou moins lacunaire. Même dans le cas de Bagnes, qui se trouve à la pointe et dispose d’un Système d’Information Territoriale (SIT), il y a de nombreuses améliorations qui seraient possibles pour créer, gérer, rapporter, suivre, valider et utiliser ces informations. 

PROBLÉMATIQUE

Actuellement, les exploitants du réseau ne connaissent souvent que vaguement le tracé et l’état des différentes conduites et canalisations, ce qui complique passablement leur tâche. Les problématiques liées aux informations sur le tracé et l’état du réseau sont donc multiples :

 

  • Le relevé des tracés ainsi que sa formalisation dans un système d’information (SIT ou autre) est souvent complexe. Chez Altis par exemple, lors de la pose de nouvelles conduites ou lors de l’entretien de tuyaux plus anciens, les opérateurs sur le terrain en profitent pour réaliser un relevé, le plus précis possible, de leur position afin de mieux connaitre leur réseau. Ces positions relevées sont ensuite transmises au backoffice pour être intégrées dans le SIT. On se retrouve alors face à un nuage de points que l’on doit placer sur une carte et relier à la main pour reconstruire le cheminement des différentes conduites et canalisations. Ce processus est générateur d’erreurs et passablement harassant ; il demande même parfois un retour sur le terrain pour une vérification. Comment faciliter ce processus de récolte d’informations ?
  • S’agissant du réseau existant, on ne dispose souvent que d’informations approximatives sur son tracé et il est difficile de deviner où passent les conduites sans ouvrir les routes et creuser. Bien qu’il existe des solutions pour les conduites en métal (courant électrique et détecteurs de champs), elles ne peuvent pas s’appliquer à toutes les canalisations. Comment obtenir ces positions et tracés de manière fiable et pour tous les types de tuyaux ?
  • D’ordinaire, le remplacement des vieilles conduites suit en grande partie l’évolution des travaux sur les routes communales. En fonction de l’année de mise en service de la conduite, on profite des travaux communaux pour remplacer certaines parties du réseau. De ce fait, les conduites sont souvent remplacées préventivement sans examen préalable de leur état, certaines étant encore de bonne qualité. En parallèle, certaines parties du réseau, en dehors des routes communales, sont parfois négligées ou oubliées. Tous ces problèmes viennent du fait qu’il n’y a que très peu d’informations disponibles sur l’état des conduites, hormis ce qui peut être inféré par leur année d’installation. Une manière de faire est d’investiguer le réseau à l’aide de vidéos réalisées à l’intérieur des canalisations. Il s’agit cependant d’un procédé actuellement très fastidieux qui exige le visionnage de longues heures de vidéos.  Comment obtenir une vue générale et à jour de l’état des conduites de manière simple et efficace ?

AXES D'INNOVATION SOUHAITÉS

  • Automatisation : on aimerait une solution dynamique et semi-(voir totalement) automatique, qui permettrait de connaitre le tracé et/ou l’état des conduites existantes ainsi que celui des nouvelles conduites     
  • Anticipation : savoir ce qu’il se passe dans les tuyaux permettrait d’optimiser le traitement et la distribution de l’eau qui y circule, ainsi que la planification des investissement et travaux à effectuer  
  • Fuite : la solution pourrait permettre par la même occasion de détecter les fuites  
  • Complétude : dans une fouille, on travaille souvent avec un enchevêtrement de canalisations. Le système proposé pour la remontée des informations devrait permettre de gérer ce point et d’ajouter une description minimale des canalisations, en plus d’une évaluation de leur état : affectation, diamètre, profondeur, matériau, propriétaire (commune/privée), intérêt (public/privée), année de pose, etc.

CONTACT

Maxime COLLOMBIN 

Responsable SIT

 

+41 27 777 10 57
+41 79 156 65 28

maxime.collombin@altis.swiss 

Place de Curala 5
1934 Le
Châble

Vous avez une idée, une solution ou une technologie pour résoudre ce challenge ?
Remplissez le formulaire de candidature !

LE PORTEUR DU CHALLENGE

La société Altis, service industriel pour la région de Bagnes, approvisionne plus de 15’000 personnes en électricité et en eau. Avec un réseau d’eau de 468km, Altis gère les tâches d’adduction et de distribution de l’eau potable, la collecte et le traitement des eaux usées, l’eau d’irrigation ainsi que l’eau d’enneigement pour l’enneigement artificiel des pistes de ski, notamment pour la station de ski de Verbier.

 

www.altis.swiss